JNLF
Envoyer
 
imprimer

Résumé JNLF Lyon 2010

Impact des accidents vasculaires cérébraux ischémiques sur la qualité de vie
Jehanne Aasfara (1), Kaoutar El Alaoui Taoussi (1), Laila Raissouni (1), El Hachmiya Ait Ben Haddou (1), Wafa Regragui (1), Ali Benomar (1), Mohammed Yahayoui (1)
(1) Rabat
Résumé
Introduction

L'accident vasculaire cérébral (AVC) est la première cause de handicap chez l'adulte. L'impact des séquelles neurologiques est un élément important à évaluer pour améliorer le vécu des patients atteints d'AVC ischémique.

Objectifs

Notre étude vise à évaluer l'impact des séquelles neurologiques des accidents vasculaires cérébraux ischémiques (AVCI) sur la qualité de vie (QLV) des patients atteints de cette pathologie.

Méthodes

Nous reprîmes les dossiers de 21 patients suivis dans notre service durant une période de 18 mois après la survenue d'un premier AVCI. Pour chaque patient, une fiche d’exploitation fut remplie et un examen neurologique établi . La QLV fut évaluée par un questionnaire générique: EuroQOL, administré par le même interviewer et corrélé aux scores internationaux spécifiques des AVCI : Rankin, NIH et IADL. L’étude statistique, fut effectuée à l'aide du Logiciel Spss 13.0.

Résultats

L'étude porta sur 21 patients, d'un âge moyen de 66,7± 5,3 ans avec prédominance masculine (12H/9F). L'importance du déficit neurologique initial et l'âge intervinrent de façon significative dans l’altération de la QLV. 19% des patients nécessitèrent l’aide régulière d'une tierce personne. Le Score NIH fut plus élevé chez les femmes avec un score EuroQol bas. Les scores NIH et Rankin furent inversement corrélés à l’EuroQol (P<0,003). La douleur sévère fut rapportée dans 18% des cas et la dépression dans 14,3% des cas.

Discussion

Nos résultats sont conformes à ceux de la littérature montrant, quel que soit l’âge, l’altération de la QLV après un AVCI. La dépendance est un facteur majeur et l’importance de l’aidant nécessaire au quotidien, en témoigne bien chez nos patients.

La dépression post-AVC et la douleur, encore sous estimées, diminuent l’efficacité de la rééducation et perturbent la réinsertion sociale du patient ainsi que son autonomie.

Conclusion

L'impact des séquelles neurologiques sur la qualité de vie est important à évaluer. La douleur et dépression, sous diagnostiquées, nécessitent un dépistage précoce pour contribuer à améliorer la QLV subjective des patients.



Mots Clés

Accident vasculaire cérébral
Dépression
Journées de Neurologie de Langue Française - 52 avenue des Vosges - 67000 Strasbourg