JNLF
Envoyer
 
imprimer

Résumé JNLF Lyon 2010

Les douleurs neuropathiques chez le patient diabétique insuffisant rénal chronique hémodialyse
Imen Kacem (1), Aicha Zargouni (1), Linda Lanouar (1), Lamia Raies Turki (1), Amina Gargouri Berrechid (1), Fatma Ben Moussa (1), Riadh Gouider (1)
(1) Manouba
Résumé
Introduction

La neuropathie périphérique est une complication fréquente du diabète et de l’insuffisance rénale chronique (IRC). La douleur représente la symptomatologie la plus pénible.

Objectifs

Décrire les caractéristiques cliniques des douleurs neuropathiques(DN) chez les patients IRC et hémodialysés et rechercher les corrélations entre la DN et les paramètres cliniques, biologiques et électro-physiologiques.

Méthodes

Nous avons recruté durant la période du mois d’Avril 2008 des malades diabétiques au stade d’IRC terminale, hémodialysés depuis au moins 3 mois et présentant des douleurs neuropathiques avec un DN4> 4. La douleur était évaluée par l’échelle numérique (EN) et l’échelle visuelle analogique (EVA). Tous les patients ont eu un examen neurologique, une hémoglobine glycosylée, un ionogramme et un électromyogramme.

Résultats

L’étude a intéressé 30 malades d’âge moyen de 57 ans. La douleur était aux membres inférieurs dans 100% des cas, 27,6% aux membres supérieurs, 96,5% nocturne, décrite comme : décharge électrique(96,5%); brûlures(76,5%); froid douloureux(64,3%), d’une moyenne de 6,2(4-10) à l’EVA, de 6±1(5-9) au DN4. 50% avaient un DN4≥7/10. La sensibilité superficielle était atteinte dans 76,5% des cas. Une polyneuropathie sensitivomotrice axonale était présente dans 100% des cas, avec atteinte végétative dans 90% des cas.

Discussion

La douleur neuropathique chez les patients diabétique IRC prédomine chez le sexe masculin. Elle est distale, touchant plus les membres inférieurs et nocturnes associées à une polyneuropathie sensitivomotrice axonale dans 100% des cas. Nous n’avons pas trouvé de corrélation entre la sévérité de la douleur et les différents paramètres cliniques, biologiques et électrophysiologiques.

Conclusion

Les douleurs neuropathiques chez le patient diabétique insuffisant rénal chronique hémodialysé sont fréquentes et souvent pénibles. Elles restent encore sous diagnostiquées et incorrectement traitées.


Mots Clés

Neuropathies (autres)
Neuropathie diabétique
Journées de Neurologie de Langue Française - 52 avenue des Vosges - 67000 Strasbourg