JNLF
Envoyer
 
imprimer

Résumé JNLF Lyon 2010

Arthrotabes: à propos de six cas
Adnane Semlali (1), Chafik Reda (1), Ahmed Bourazza (1)
(1) Rabat
Résumé
Introduction

L’arthropathie tabétique est une affection neurogène destructrice. Elle est devenue exceptionnelle grâce au traitement précoce de la syphilis.

Objectifs

Analyser rétrospectivement les aspects cliniques, radiologiques et biologiques d une série de six cas et comparer nos résultats avec ceux de la littérature



Méthodes

Étude rétrospective des dossiers de six patients, colligés sur une période de sept ans. Tous nos patients bénéficièrent d’un examen neurologique et somatique complet, ainsi qu’un bilan biologique et radiologique. Le diagnostic fut retenu devant le contraste entre les déformations articulaires et l’indolence, des lésions de destruction à la radiographie, et la positivité de la sérologie syphilitique dans le sang, le liquide céphalorachidien (LCR) et/ou le liquide articulaire.

Résultats

L’âge moyen de nos patients fut de 49 ans, tous de sexe masculin. Un antécédent de chancre fut trouvé dans quatre cas. L’examen trouva un syndrome radiculocordonal postérieur chez tous les patients, associé à une atteinte des genoux dans cinq cas, et du rachis dans un cas. La sérologie fut positive dans le sang et le LCR chez l’ensemble des patients, et dans le liquide articulaire chez trois patients. Le traitement fut essentiellement médical.

Discussion

L’arthrotabes est une complication rare et redoutable de la neurosyphilis. Il est dû à une perte de l’innervation sensitive douloureuse et proprioceptive entraînant des destructions articulaires importantes. Son site de prédilection est représenté par les genoux. Son traitement est avant tout préventif.

Conclusion

Compte tenu des difficultés thérapeutiques de cette forme articulaire, une prévention basée sur le traitement de la syphilis à un stade précoce s’impose.



Mots Clés

Syphilis
Neuropathies (autres)
Journées de Neurologie de Langue Française - 52 avenue des Vosges - 67000 Strasbourg