JNLF
Envoyer
 
imprimer

Résumé JNLF Lyon 2010

Neurosyphilis : à propos de 23 cas
Meriam Rhissassi (1), Fatima Faiz (1), Mohammed Faouzi Belahsen (1), Ouafae Messouak (1)
(1) Fès
Résumé
Introduction

La neurosyphilis est une pathologie sous diagnostiquée. Sa prévalence est sous-estimée. Elle se caractérise par un grand polymorphisme clinique " la grande simulatrice".

Objectifs

L’objectif de ce travail est d'illustrer les manifestations cliniques et radiologiques de la neurosyphilis, d'évaluer la conduite thérapeutique et de suivre le profil évolutif des patients atteints de cette infection.

Méthodes

Nous rapportons une série de 23 cas colligés au service de neurologie entre janvier 2004 et novembre 2009. Le diagnostic de neurosyphilis a été retenu sur la positivité des sérologies syphilitiques dans le sang et le LCR. Tous nos patients ont bénéficié d'une imagerie cérébrale, d'une étude cytochimique du LCR, d'un bilan biologique standard avec sérologies VIH et Hépatite B et C. Ils ont été traités avec la pénicilline G sodique par voie intraveineuse à forte dose (20 MU/j pendant 15 jours ou 30 MU/j pendant 10 jours).

Résultats

Il ressort de notre étude un rajeunissement de la neurosyphilis. L’âge moyen de nos patients, tous de sexe masculin, était de 43.3 ans. La présentation clinique a été dominée par la méningo-encéphalite chronique (40%), suivie par la méningovascularite et l’encéphalite limbique (13%), le tabès(8,7%), la radiculonévrite (4,3%), l'atrophie optique et la méningite chronique. Une pléiocytose élevée a été retrouvée dans 47.4% des cas et une hyperprotéinorachie dans 52.6% des cas.

Discussion

L’imagerie cérébrale est surtout l’IRM est indispensable pour établir le bilan lésionnel.Au niveau de LCR, la protéinorachie et la cytorachie servent d’éléments de surveillance.Quant au traitement,on note la nécessité d’appliquer des doses suffisantes avec un renouvellement des cures. L’évolution globale est répartie entre une bonne amélioration (21%) et une stabilisation (42%).Des séquelles graves et un décès ont été enregistrés dans notre série

Conclusion

Le pronostic de la neurosyphilis reste resérvé. Sa prévention repose sur la prévention primaire (éducation sanitaire) et secondaire (dépistage précoce et traitement adéquat des syphilis primaires et secondaires).



Mots Clés

Méningite chronique
Syphilis
Journées de Neurologie de Langue Française - 52 avenue des Vosges - 67000 Strasbourg