JNLF
Envoyer
 
imprimer

Résumé JNLF Lyon 2010

Cryptococcose neuroméningée chez une femme enceinte immunocompétente
Khaoula Rasmouni (1), Nadia Ahbeddou (1), Wafa Regragui (1), El Hachmiya Ait Ben Haddou (1), Myriam Seffar (1), Ali Benomar (1), Mohammed Yahayoui (1)
(1) Rabat
Résumé
Introduction

La cryptococcose, due à une levure encapsulée cryptococcus neoformans, est une infection grave et le plus souvent opportuniste. Néanmoins, certains cas de cryptococcose chez des sujets immunocompétents ont été rapportés.

Observation
N°de dossier 6282 Mme A.H âgée de 36 ans, sans antécédents, avec une grossesse évolutive de 7 mois.Elle présenta progressivement, des céphalées avec vomissements, une diplopie, une lourdeur de l’hémicorps gauche.Par la suite, elle fit deux crises convulsives tonico-cloniques généralisées et des troubles de comportement dans un contexte d’apyrexie.L’examen trouva un déficit de l’hémicorps gauche en plus d’une atteinte des deux nerfs oculomoteurs.Nous fûmes devant un tableau d’hypertension intracrânienne avec signe de focalisation.Une imagerie par résonnance magnétique encéphalique révéla un hypersignal au niveau du noyau lenticulaire.La ponction lombaire révéla une méningite 90% lymphocytaire, une hyperprotéinorachie à 0.95g/L et une hypoglycorachie à 0.12g/L. À la numération formule sanguine on nota une lymphopénie à 800 éléments, avec des transaminases supérieures à 10 fois la normale.

La culture du liquide céphalorachidien permit l’identification de cryptococcus neoformans. La patiente fut mise sous traitement : Amphotéricine et corticothérapie (devant des signes d’engagement) avec une évolution favorable.45 jours après son admission, elle mit au monde un nouveau né de sexe féminin ayant un Apgar à 10.Le bilan sérologique et immunologique fut négatif.

Discussion

Le tableau de méningoencéphalite est la manifestation la plus fréquente de la cryptococcose, avec un pronostic assez péjoratif malgré un traitement bien conduit. Cette étiologie est peu évoquée chez les sujets immunocompétents entrainant un retard diagnostique et thérapeutique qui peut grever le pronostic. Chez notre patiente, malgré un relatif retard à la mise en route du traitement et le contexte de grossesse, l’évolution a été favorable.

Conclusion

La cryptococcose est une étiologie de méningoencéphalite infectieuse qu’il faut garder à l’esprit même chez les immunocompétents. Plusieurs pathologies semblent y exposer mais dans certains cas, aucune cause n’est identiée

Informations complémentaires
Remerciements au service de biologie clinique de l'hôpital des spécialités

Mots Clés

Ponction lombaire
Hypertension intracrânienne
Journées de Neurologie de Langue Française - 52 avenue des Vosges - 67000 Strasbourg