JNLF
Envoyer
 
imprimer

Résumé JNLF Lyon 2010

Normes diagnostiques de la batterie de tests neuropsychologiques Rapid pour les sujets âges de 60 à 89 ans
Geraldine Vanholsbeeck (1), Grégory Tio (1), Sabrina Ferreira (1), Eloi Magnin (1), Lucien Rumbach (1), Jean Galmiche (1), Gilles Chopard (1)
(1) Besançon
Résumé
Introduction

L’utilisation d’un score seuil unique pour des tests isolés est fréquente pour objectiver un déficit cognitif dans le cadre du diagnostic des démences.

Objectifs

Etablir des scores seuils ajustés selon l’âge et le niveau scolaire (NSC) pour la batterie RAPID. Comparer leur efficacité avec les scores seuils uniques dans l’aide au diagnostic de la maladie d’Alzheimer (MA).

Méthodes

La batterie RAPID était constituée notamment par le Score de Mémoire avec Indiçage, l’épreuve de Rappel Libre/Rappel Indicé en 16 items, le Trail Making Test, le Mini-Mental State Examination (MMSE) et le Set Test d’Isaacs. L’échantillon comprenait 459 sujets témoins (MMSE moyen : 27.2±2.5) et 676 patients atteints d’une MA au stade léger (CDR=1) (MMSE moyen : 22.9±2.6). Les scores seuils ont été calculés à l’aide de courbes Receiver Operating Characteristics selon 3 classes d’âge (60-69, 70-79 et 80-89 ans) et 3 NSC.

Résultats

Pour la grande majorité des tests, la valeur des scores seuils ajustés diminuait avec l’âge et augmentait avec le niveau scolaire. L’utilisation des scores seuils uniques dans les différents sous groupes constitués a montré une diminution de la sensibilité des tests pour les sujets de 60-69 ans avec un haut NSC et de la spécificité pour ceux de 80-89 ans avec un bas NSC. Les scores seuils ajustés permettaient de limiter cette diminution.





Discussion

Ces résultats montrent que l’usage d’un score seuil unique sur des populations d’âge et de NSC différents augmente sensiblement la proportion de faux négatifs (patients MA non repérés) chez les sujets jeunes et de faux positifs (personnes classées à tort comme ayant des déficits cognitifs) chez les sujets âgés.

Conclusion

L’utilisation de scores seuils ajustés selon l’âge et le niveau scolaire permet d’augmenter le degré d’exactitude des outils neuropsychologiques et de diminuer le risque de diagnostic erroné.




Mots Clés

Détérioration intellectuelle
Démences
Journées de Neurologie de Langue Française - 52 avenue des Vosges - 67000 Strasbourg