JNLF
Envoyer
 
imprimer

Résumé JNLF Lyon 2010

La mucormycose rhino-orbito-cérébrale
Ibtihel Mankai (1), Linda Rais (1), Basma Regaieg (1), Ines Louati (1), Jamel Zaouali (1), Ridha Mrissa (1)
(1) Tunis
Résumé
Introduction

La mucormycose est une affection fungique rare, rapidement évolutive et fréquemment mortelle pouvant toucher la sphére ORL et l’encéphale, survenant sur un terrain immunodeprimé.

Observation
Mr B M âgé de 69 ans, aux antécedants de lymphome pulmonaire type Malt de bas grade de malignité, avait présenté des douleurs orbitaire gauche et des céphalée fronto temporale gauche d’aggravation progressive. L’examen avais mis en éividence une exophtalmie unilatérale gauche axile non réductible douleureuse associée a un oedeme périorbitaire avec une ophtalmoplegie . Le scanner du massif facial avait montré un procéssus tissulaire intra-orbitaire gauche avec lyse osseuse.

L’étude anatomopathologique avait montré un aspect histopathologique d’ un mucormycose orbitaire.

L’évolution clinique et radiologique etaient favorable sous Amphotéricine B et Triflucan



Discussion

La mucormycose, affection de grande léthalité, est une entité rare mais non exceptionnelle, à laquelle il faut penser chez tout patient immunodéprimé , afin de mettre rapidement en route un traitement sépecifique . L’imagerie moderne précise l’extension des lésions à l’orbite et à l’endocrâne et permet d’en suivre l’évolution.

Conclusion

Le diagnostic de mucormycose est rarement évoqué sur les données cliniques et radiologiques, est fait par les examens mycologiques et anatomopathologiques.

L’application de l’Amphotéricine B ont amélioré son pronostic.




Mots Clés

Lymphomes systémiques
Neuropathies (autres)
Journées de Neurologie de Langue Française - 52 avenue des Vosges - 67000 Strasbourg