JNLF
Envoyer
 
imprimer

Résumé JNLF Lyon 2010

Paraplégie spatique à transmission maternelle associée à la mutation mitochondriale 9176T>C
Christophe Verny (1), Adriana Prundean (1), Valérie Desquiret (1), Naïg Gueguen (1), Dominique Bonneau (1), Frédéric Dubas (1), Vincent Procaccio (1)
(1) Angers
Résumé
Introduction

Les maladies mitochondriales sont une cause importante de pathologies neurologiques héréditaires. Les paraplégies spastiques se manifestent par une faiblesse musculaire progressive des membres inférieurs et une spasticité.

Objectifs

Nous présentons une famille dont 5 membres sont atteints de paraplégie spastique d'expressivité clinique variable. La transmission compatible avec une hérédité maternelle nous conduit à mener des explorations mitochondriales

Méthodes

Une analyse fonctionnelle enzymatique et polarographique de la chaîne respiratoire mitochondriale et la mesure de la production de radicaux libres ont été effectuées sur les lignées fibroblastiques des patients. Le séquençage total de l'ADN mitochondrial extrait de muscle du cas index a été réalisé. La mutation 9176T>C a été quantifiée après PCR fluorescente et digestion enzymatique sur un analyseur de fragments. L'assemblage du complexe V a été analysé par BN-Page couplé à une immunodétection.

Résultats

L'analyse du génome mitochondrial a révélé que ces patients étaient porteurs de la mutation 9176T>C homoplasmique située dans le gène codant la sous-unité ATP6. L'exploration fonctionnelle des fibroblastes des patients a révélé un déficit de production d'ATP en relation avec un défaut d'assemblage de l'ATP synthase ainsi qu'une augmentation de stress oxydant mitochondrial. La sévérité de l'expression clinique était parfaitement corrélée à l'importance du défaut métabolique.

Discussion

Cette mutation est classiquement associée au syndrome NARP (Neuropathie, Ataxie, Rétinite Pigmentaire) ou au syndrome de Leigh, en fonction de son taux d’hétéroplasmie.Cette première description d'une paraplégie spastique héréditaire due à une mutation de l'ADN mitochondrial illustre l'extrême diversité de la présentation clinique des maladies mitochondriales, une même mutation pouvant être à l'origine de syndromes parfaitement distincts.



Conclusion

Notre observation démontre la large hétérogénéité génétique des paraplégies spastiques avec pour la première fois une forme maternelle décrite, et augmente le spectre clinique des mutations du gène ATP6.

Mots Clés

Cytopathies mitochondriales
Non renseigné
Journées de Neurologie de Langue Française - 52 avenue des Vosges - 67000 Strasbourg