JNLF
Envoyer
 
imprimer

Résumé JNLF Lyon 2010

Approche socioculturelle de l’épilepsie en Cote d'Ivoire (CI)
Mariam Doumbia (1), Léonard Kouassi (1), Evelyne Aka-Diarra (1), Ange-Eric Kouame-Assouan (1), Berthe Assi (1), Félix Boa Yapo (1), Thérèse Sonan-Douayoua (1)
(1) Abidjan
Résumé
Introduction

En Afrique, l’épileptique est encore stigmatisé du fait de la méconnaissance de la maladie et des croyances populaires surnaturelles ou mystiques. En CI, l'épilepsie fait l'objet de nombreux préjugés, car supposée contagieuse

Objectifs

Contribuer à une meilleure connaissance de l'épilepsie en Côte d’Ivoire.

Méthodes

Il s'agit d'une étude prospective menée sur une période de 9 mois allant de février à novembre 2006, dans le service de neurologie du CHU de Yopougon. Elle a été réalisée auprès des personnes qui accompagnaient leurs parents épileptiques dans l’unité de consultation du service. Les 50 personnes inclues dans l'étude ont répondu à un questionnaire de 32 questions portant sur leur identité, leurs connaissances et croyances sur l’épilepsie, leurs attitudes face à la maladie et leur perception sociale de la maladie.

Résultats

L’âge moyen de notre population était de 32 ans. La moitié avait un niveau d’étude universitaire. Le type de crise le plus décrit était la crise tonicoclonique généralisée (56%). La notion de contagiosité a été retrouvée dans 14% des cas et le caractère héréditaire dans 30%. Pour 42%, l’épilepsie est due à une possession diabolique. 64% assimilaient l’épilepsie à la folie. 75% ont affirmé que l’épilepsie était une maladie curable. Devant une crise grand mal, 42% des enquêtés conduiraient l’épileptique chez un guérisseur

Discussion

La méconnaissance des causes de l’épilepsie et de son mode de transmission, est à l’origine des nombreux préjugés entourant cette maladie en Afrique, mais aussi dans les pays développés. Le malade considéré comme contagieux fait l’objet de peur, de crainte, de dégoût, et est tenu en marge de la vie scolaire, professionnelle (chômage, sous-emploi) et familiale (obstacles au mariage et à la procréation en Chine, en Angleterre, aux USA, en Afrique)

Conclusion

Si certaines croyances comme l’incurabilité et la contagiosité sont moins fortes, des notions comme l’origine surnaturelle et l’assimilation de l’épilepsie à la folie restent omniprésentes dans une population peu sensibilisée



Mots Clés

Compréhension
Epilepsie crise
Journées de Neurologie de Langue Française - 52 avenue des Vosges - 67000 Strasbourg