JNLF
Envoyer
 
imprimer

Résumé JNLF Lyon 2010

Souriez vous êtes filme ! Monitoring vidéo continu à mémoire tampon : contribution au diagnostic de malaises dans une unité spécialisée
Isabelle Favre (1), Marie Barre (1), Lorella Minotti (1), Sophie Hamelin (1), Cécile Sabourdy (1), Laurent Vercueil (1)
(1)
Résumé
Introduction

L’enregistrement d’un évènement clinique paroxystique aide au diagnostic étiologique de malaise. En raison de sa disponibilité et de son coût, la vidéo-EEG ne remplit pas toujours cet objectif.

Objectifs

Décrire l’utilisation d’un système de monitoring vidéo continu à mémoire tampon (EPIDEO®) des manifestations présentées par des patients hospitalisés dans une unité spécialisée dans l’exploration de malaises neurologiques.

Méthodes

L’ensemble des patients ayant bénéficié de cette exploration a visée diagnostique (suspicion de crise épileptique (CE) ou non épileptique psychogène (CNEP)) au cours d’une période de 18 mois consécutifs était inclus rétrospectivement. Le système de vidéo-monitoring était installé au chevet de chaque patient pendant tout leur séjour. Chaque patient était muni d'un bracelet permettant par simple pression le déclenchement de l'enregistrement pour une période englobant l’évènement.

Résultats

Vingt-huit patients étaient inclus (8 patients non retenus, enregistrés pour autre motif). Chez 20 patients (72%) un évènement était enregistré. Quinze (75%) étaient des CNEPs (diagnostic suspecté chez 53% des cas). Parmi les patients présentant une CNEP, 80% suivaient un traitement anti-épileptique (TAE). Des comorbidités psychiatriques étaient relevées chez 4 patients. Le diagnostic de CNEP isolée était retenu pour 9 patients conduisant à un arrêt du TAE. Chez 6 patients, il était conclu à l'association CE et CNEP.

Discussion

Dans un nombre significatif de cas, le monitoring video continu a permis l’enregistrement des évènements habituels des patients, conduisant au diagnostic. Un taux de CNEP plus élevé qu’attendu (non prévu dans 47% des cas) était enregistré, soulignant l’importance de ce problème diagnostique. Il sera intéressant de valider cette procédure à l’aide d’un examen de référence, telle la vidéo-EEG.

Conclusion

Le monitoring vidéo est un système simple d'utilisation, facile à mettre en œuvre, peu coûteux, sans contrainte majeure pour le patient et semble représenter un bon outil d'aide au diagnostic de CNEP.



Mots Clés

Epilepsie crise
Epilepsie crise
Journées de Neurologie de Langue Française - 52 avenue des Vosges - 67000 Strasbourg