JNLF
Envoyer
 
imprimer

Résumé JNLF Lyon 2010

L’Apport de l’EEG de sieste dans les épilepsies partielle de l’enfant
Fatiha Bradai-Meskine (1), Khadidja Benallal (1), Senouci Bradai (1), Zahia Ardjoun (1), Réda Baghdad (1)
(1) Grenoble
Résumé
Introduction

Il est évident que l’EEG standard de veille a ses limites, en particulier chez l’enfant peu coopérant. L’induction du sommeil après privation partielle est ‘elle vraiment activatrice ?.

Objectifs

Evaluer l’apport de l’EEG de sieste au cours du sommeil léger et le comparer à l 'électroencephalogramme standard dans le diagnostic des épilepsies partielles de l’enfant avec ou sans généralisation secondaire.

Méthodes

Un enregistrement de sieste après privation partielle de sommeil la veille (ESPPS) était pratiqué au service d’explorations fonctionnelles du systéme nerveux du CHU de Sidi -Bel -Abbés en Algérie chez 100 enfants âgés de 2 à 15 ans qui disposaient d'un premier EEG standard de veille et qui avaient été orientés du service de pédiatrie et suivis pour une épilepsie partielle simple ou complexe avec ou sans généralisation secondaire. les enfants âgés de moins de 2ans et plus de 15 ans ont été exclus de l'étude

Résultats

Une activation significative était constatée par rapport à l'électroencephalogramme standard et une augmentation significative du nombre de paroxysmes en fonction du stade de sommeil était observée dans les épilepsies partielles idiopathiques et symptomatiques. L’apparition des décharges épileptiques inter critiques en foyer augmentait considérablement durant le sommeil léger et coïncidait fortement avec la présence nombreuse des fuseaux de sommeil.

Discussion

Cette méthode d’exploration a donc été utile à la confirmation du diagnostic dans à peu prés 3/4 des cas. Cependant, l’enregistrement de veille après privation de sommeil a été aussi concluant sinon plus que l’Enregistrement de sieste après privation de sommeil . Ceci confirme l’intérêt de la privation de sommeil dans la recherche d’anomalies électriques lorsqu’elles ne sont pas mises en évidence à l’EEG standard.

Conclusion

La technique de l’EEG de sieste par rapport à l'EEG standard permet, dans les conditions de cette étude, une bonne approche de l’évaluation des modifications liées au sommeil dans les épilepsies partielles de l’enfant.

Informations complémentaires
Nos remerciements à tout le personnel paramédical du service de Physiologie

Mots Clés

Epilepsie crise
Sommeil
Journées de Neurologie de Langue Française - 52 avenue des Vosges - 67000 Strasbourg