JNLF
Envoyer
 
imprimer

Résumé JNLF Lyon 2010

Reconnaissance des émotions faciales et fonctions exécutives chez le patient Alzheimer
Rosa Yssaad-Fesselier (1), Dominique Combe-Kuzdzal (1), Perrine Henry (1), Sylvain Gaujard (1), Gilles Albrand (1)
(1) Francheville
Résumé
Introduction

certaines études montrent que les performances de la Reconnaissance des Émotions Faciales (REF) sont préservées, tandis que d’autres signalent des difficultés dans ce domaine.

Observation
Statistiques. Le test de Kruskall Wallis et le r de Pearson ont été utilisés afin d’évaluer la différence entre les deux groupes indépendants (MA et groupe contrôle) et d’ étudier la corrélation entre la REF et les FE ont été réalisés.

Résultats. Différence significative dans le sous-test 4 (H(1,22)=5.3, P<0.05) et le sous tests 5 (H(1,22)=4.5, P<0.05) entre les performances des patients MA et celles réalisées par les participants contrôles. La reconnaissance est plus basse concernant les visage neutres (H(1,22) = 6.45, p < 0.05). Une corrélation hautement significative entre les FE et les tests échoués. Corrélation entre le TMT A et le sous test 4 (r = -0.73, p < 0.05) et entre la Fluence verbale littérale et le sous test 5 (r = 0.90, p < 0.05).





Discussion

Les patients atteints de la MA ont des difficultés dans la reconnaissance des émotions faciales dans deux situations de REF: a) choix d’un visage exprimant une émotion parmi d’autres visages, b) apparier une émotion exprimée par un visage à la même émotion exprimée par un visage différent .

Conclusion

L’atteinte des fonctions exécutives a un fort impact sur la reconnaissance des émotions faciales. Les patients Alzheimer sont très pénalisés dans leur performance de reconnaissance de visages neutres.

Informations complémentaires
Remerciement à Mme Monique Janin et Martine Flausse.

Mots Clés

Alzheimer
Neuropsychologie
Journées de Neurologie de Langue Française - 52 avenue des Vosges - 67000 Strasbourg