JNLF
Envoyer
 
imprimer

Résumé JNLF Lyon 2010

Affections neurodégénératives démentielles et biomarqueurs : une nouvelle stratégie pour un diagnostic précoce
François Mahieu (1), Foucaud Du Boisguéheneuc (1), François Salmon (1), Jean Claude Lecron (1), Jean-Philippe Neau (1), Pierre Ingrand (1), Jean-Luc Houeto (1)
(1) Grenoble
Résumé
Introduction

/

Objectifs

déterminer la valeur contributive au diagnostic précoce des pathologies neurodégénératives démentielles (dont les formes focales) d’une combinaison entre biomarqueurs du LCR et perfusion des aires corticales en TEMP.

Méthodes

Matériels et méthodes : cent un patients étudiés (Maladie d’Alzheimer (MA) n = 32 ; Mild Cognitive Impairment amnésique (MCIa) n = 13 ; Syndrome Focal Postérieur (SFP) n = 15 ; Syndrome Focal Antérieur (SFA) n = 24 ; Démence à Corps de Lewy (DCL) n = 8 ; et contrôles n = 9) ont eu un dosage sur LCR du peptide βamyloïde, des protéines tau totale, tau phosphorylée et calcul du score IATI (Innotest Amyloïde Tau Index) ainsi qu’une scintigraphie cérébrale à l’HMPAO avec analyse quantitative de la perfusion de différentes

Résultats

aires corticales de Brodmann. La meilleure combinaison entre ces différentes variables a été déterminée par un test de régression logistique polytomique.

Résultats : les biomarqueurs du LCR distinguaient significativement les patients avec MCIa, MA et SFP de ceux avec SFA et DCL. L’hypoperfusion des aires frontales (aires de Brodmann 24 gauche et droite, 44 et 45 gauche) et pariétales (39 et 40 gauche) étaient les plus contributives aux différents diagnostics. Le test de régression logistique polytomique identifiait

Discussion

la combinaison : IATI, p-tau, aire 45 gauche, aire 24 droite, et aire 39 gauche comme étant la plus performante pour distinguer les différents patients et de manière très supérieure aux biomarqueurs du LCR seuls (test du rapport de vraisemblance, p < 0,0001).

Conclusion : les pathologies neurodégénératives démentielles (en particulier les formes à début focal) peuvent être diagnostiquées plus précocement grâce à l’analyse de la combinaison du

Conclusion

taux de protéine tau phosphorylée, du score IATI, et de la perfusion au niveau du gyrus cingulaire antérieur droit, de l’aire de Broca et du gyrus angulaire gauche. Une étude prospective est en cours pour valider ce modèle.

Mots Clés

Ponction lombaire
Scintigraphie cérébrale
Journées de Neurologie de Langue Française - 52 avenue des Vosges - 67000 Strasbourg