JNLF
Envoyer
 
imprimer

Résumé JNLF Lyon 2010

Prévalence et facteurs de risque des troubles cognitifs et démences chez les personnes âgées vivant en Afrique Centrale : Bangui & Brazzaville
Maëlenn Guerchet (1), Alain Maxime Mouanga (1), Pascal Mbelesso (1), Philippe Nubukpo (1), Jean-François Dartigues (1), Pierre-Marie Preux (1), Jean-Pierre Clément (1)
(1) Limoges
Résumé
Introduction

Avec le vieillissement de la population, les démences sont des problèmes prioritaires de santé publique. A ce jour, les données en population générale sont rares concernant les pays africains.

Objectifs

- Déterminer la prévalence des démences et troubles cognitifs chez les personnes âgées vivant à Bangui et à Brazzaville.

- Etudier les différents facteurs de risque de cette affection.



Méthodes

Deux études en population générale ont été menées dans des quartiers de Bangui et Brazzaville auprès des personnes âgées de plus de 65 ans. Les participants étaient interrogés sur leurs antécédents médicaux, données sociodémographiques, et passaient les tests cognitifs du CSI-D et des 5 mots. Les sujets ayant une mauvaise performance aux tests du CSI-D ou au test des 5 mots ont été évalués par des neurologues, des tests psychométriques supplémentaires étaient également passés.

Résultats

La prévalence des démences était de 8,1% (IC95%[5,7 -10,5]) à Bangui et 6,7% (IC95%[4,5-8,8]) à Brazzaville.

Ajusté sur le sexe, les variables significativement et indépendamment associées aux démences étaient : l’âge, l’hypertension artérielle, l’IMC et un changement récent de statut financier à Bangui, et l’âge et l’existence de troubles dépressifs au moment de l’étude à Brazzaville. La non scolarisation était un facteur associé à la présence de troubles cognitifs chez les personnes âgées dans les deux villes.


Discussion

La prévalence dans ces zones urbaines est plus élevée que celles observées précédemment en Afrique de l’Ouest. La transition épidémiologique en cours dans ces pays, l’importance des facteurs cardiovasculaires et des évènements de vie traumatisants dans ces villes peuvent en être l’explication.

Conclusion

Ces résultats confirment que la prévalence des démences en milieu urbain en Afrique Centrale est comparable à la prévalence observée dans les pays développés.

Informations complémentaires
Programme financé par CORUS et soutenu par la FRM.

Mots Clés

Démences
Mémoire
Journées de Neurologie de Langue Française - 52 avenue des Vosges - 67000 Strasbourg