JNLF
Envoyer
 
imprimer

Résumé JNLF Lyon 2010

Caractérisation des altérations microstructurelles cérébrales de patients MCI avec syndrome amnésique hippocampique
Stéphanie Bombois (1), Violaine Caillaux (1), Xavier Delbeuck (1), Christine Delmaire (1), Florence Pasquier (1)
(1) Lille
Résumé
Introduction

Des altérations de la substance blanche cérébrale sont décrites dès les stades précoces de la maladie d’Alzheimer (MA).

Objectifs

L’objectif est de caractériser les modifications microstructurelles de substance blanche cérébrale de patients avec un trouble cognitif léger (MCI) ayant un syndrome amnésique hippocampique et à risque de MA prodromale.

Méthodes

Deux groupes de patients MCI ont été constitués: un groupe amnésique ayant à l’épreuve rappel libre – rappel indicé 16 items (RL-RI16) des scores en rappel libre et/ou rappel total inférieurs ou égaux respectivement aux valeurs seuil de 17/48 et 40/48. L’autre groupe, non amnésique, avait des scores supérieurs à ces valeurs. Pour caractériser les altérations microstructurelles de substance blanche entre les deux groupes, une analyse voxel à voxel des séquences d’imagerie en tenseur de diffusion (DTI) a été appliquée.

Résultats

Il a été mis en évidence chez les patients MCI amnésiques comparativement aux MCI non amnésiques (i) une augmentation significative du coefficient de diffusion au niveau du lobe temporal droit (hippocampe et cortex entorhinal), du faisceau cingulaire postérieur, de la région parahippocampique et du lobe temporal supérieur à gauche, et (ii) une diminution significative de la fraction d’anisotropie au sein du faisceau occipito-frontal gauche.

Discussion

L’application des valeurs seuil de 17/48 en rappel libre et/ou 40/48 en rappel total à l’échelle RL-RI 16 a permis d’identifier un groupe MCI amnésique avec des caractéristiques en imagerie microstructurelle similaires aux anomalies décrites dans la MA (lobe temporal interne, faisceau cingulaire posterieur). Nos résultats suggèrent que le groupe MCI amnésique est constitué de patients avec une maladie d’Alzheimer prodromale.

Conclusion

Le syndrome amnésique hippocampique est associé à des lésions microstructurelles de substance blanche évocatrice de MA. L’épreuve RL-RI16 permet de discriminer les patients avec une MA prodromale.


Mots Clés

Mémoire épisodique
Imagerie par résonance magnétique
Journées de Neurologie de Langue Française - 52 avenue des Vosges - 67000 Strasbourg