JNLF
Envoyer
 
imprimer

Résumé JNLF Lyon 2010

Hémisphérotomie, spécialisation hémisphérique et langage
Christine Bulteau (1)
(1) Paris
Résumé

La déconnexion hémisphérique (DH) est un traitement chirurgical efficace pour guérir les épilepsies « hémisphériques » pharmacorésistantes. Environ 80% des patients opérés sont libres de crises1. La DH a été largement proposée chez des enfants présentant des épilepsies très sévères dites « catastrophiques » et les bons résultats obtenus sur les crises d’épilepsie permettent ainsi d’appréhender une situation clinique tout à fait originale qui est d’analyser le devenir cognitif de ces patients qui se développent avec un seul hémisphère cérébral ; elle nous conduit à étudier les mécanismes de spécialisation hémisphérique qui déterminent en partie les possibilités de compensation et de réorganisation cognitive en post-opératoire. L’hémisphérotomie est la procédure chirurgicale de DH la plus utilisée2.

Le langage est la fonction cognitive la plus étudiée. Dans les premières publications d’enfants opérés de DH, il était noté une bonne récupération du langage quel que soit le coté opéré et l’âge à la chirurgie3. Malgré tout, l’ensemble des études plaident en faveur d’une spécialisation précoce de l’hémisphère gauche pour le langage. Ainsi les enfants devant subir une DH gauche présenteraient des déficits plus prononcés et persistants du langage que ceux opérés à droite ; les compétences en compréhension syntaxique, dénomination, production spontanée, habiletés grammaticales sont en général plus faibles4,5. Nous avons confirmé ces résultats dans une population de trente enfants opérés d’hémisphérotomie et montraient d’étonnantes capacités d’apprentissage verbal en situation de rappel d’une liste de mots. Chez treize enfants, la réalisation d’une IRM fonctionnelle de langage a mis en évidence des régions homologues en faveur d’une réorganisation controlatérale des réseaux de langage avec, chez les sujets opérés sur leur hémisphère dominant, une implication supplémentaire du cortex frontal dorso-latéral.

REFERENCES

1 Engel J 1987 Raven Press NY 553-571

2 Delalande O et al. 2007 Neurosurgery 60:19-32

3 Basser LS 1962 Brain 85: 427-460

4 Dennis M et Whitaker HA 1976 Brain Lang 3:404-433

5 Vargha-Khadem F et al. 1991 Brain 114: 473-495

Mots Clés

Chirurgie
Neuropsychologie
Journées de Neurologie de Langue Française - 52 avenue des Vosges - 67000 Strasbourg