JNLF
Envoyer
 
imprimer

Résumé JNLF Lyon 2010

Prise en charge : la place de la radiothérapie pour des gliomes de bas grade
Hélène Baron Maillot (1)
(1) Besançon
Résumé

La place de la radiothérapie pour des gliomes de bas grade s’appuie sur les études cliniques publiées depuis Eyre en 1993, jusqu’à Karim revisité par Van den Bent en 2005. Or, l’analyse critique de la littérature doit de nouveau ouvrir de nombreuses pistes de travail.



Tout est en effet discutable :

- les volumes d’intérêt, compte tenu de la qualité de l’imagerie pour la période analysée
- l’effet dose
- le timing
- et jusqu’à la stratégie globale, en raison des progrès concomitants de la chimiothérapie et de la chirurgie.

L’imagerie morphologique et fonctionnelle permet désormais d’anticiper les signaux du passage à l’anaplasie ; elle doit donc être intégrée dans le processus de délinéation des cibles et des organes critiques. Les nouveaux accélérateurs ont par ailleurs révolutionné les concepts balistiques en radiothérapie.

Enfin, l’évaluation neurocognitive et de la qualité de vie, dont on connait la pauvreté pour la plupart des études publiées, si elle est réalisée rigoureusement et de façon prospective, doit apporter une réponse plus solide quant au rôle des rayonnements ionisants sur les séquelles globales.

Nous présenterons les résultats d’un questionnaire portant sur les stratégies et modalités pratiques d’irradiation des différents services de radiothérapie du « Cancéropole Grand Est ».

Mots Clés

Tumeur cérébrale
Non renseigné
Journées de Neurologie de Langue Française - 52 avenue des Vosges - 67000 Strasbourg