JNLF
Envoyer
 
imprimer

Résumé JNLF Lyon 2010

Meilleur plan clinique pour tester les qualités neuroprotectrices d’un médicament ayant un effet symptomatique

Résumé

Le traitement des maladies neurodégénératives , repose sur trois approches : préventive, symptomatique, étiopathogénique. La mort neuronale observée au cours de ces maladies a conduit à la proposition de la neuroprotection comme un traitement étiopathogénique.



La prévention est actuellement à un stade embryonnaire, à cause des difficultés méthodologiques d’évaluation et d’identification des populations à risque. Mais plusieurs molécules sont candidates au traitement symptomatique ou et neuroprotecteur.



la sélection pré- clinique de ces molécules avaient débuté par des modèles cellulaires et animaux d’ischémie cérébrale. Par la suite des modèles différents pour chaque maladie neuro dégénérative, et provoqués souvent par l’administration de toxines, ont été développés. Sans toutefois se disposer de véritables modèles « spontanés » , qui pourront apporter une véritable sensibilité et spécificité dont on a besoin pour cette sélection.



le plan clinique de ces traitements sensés modifier le cours évolutif des pathologies, consiste à évaluer le retard de leurs conséquences fonctionnelles. Ce concept de "disease-modifyers" est basé avant tout sur un objectif clinique (échelle de handicap neurologique, survie etc.)



Plusieurs plans cliniques sont possibles, ils devraient prendre en considération les mécanismes d’action, l’histoire naturelle, et l’effet attendu. L’imagerie vient compléter parfois ces méthodes, et laisse espérer plus de progrès dans ce domaine.



Ces plans seront discutés avec leurs intérêts et limites. Leur développement dans les années qui viennent est une condition indispensable pour tout progrès thérapeutique de neuroprotection

Mots Clés

Non renseigné
Non renseigné
Journées de Neurologie de Langue Française - 52 avenue des Vosges - 67000 Strasbourg