JNLF
Envoyer
 
imprimer

Résumé JNLF Lille 2009

STRUCTURE ET DÉVELOPPEMENT DU SOMMEIL CHEZ LE NOUVEAU-NÉ PRÉMATURÉ EXPOSÉ AU TABAGISME IN UTERO
 Stephan E. (1),  Leke A. (1),  Chardon K. (1),  Delanaud S. (1),  Bach V. (1),  Telliez F. (1)
(1) Amiens
Résumé
Introduction

L’exposition tabagique prénatale altère le développement du système nerveux central des nouveau-nés et peut entraîner des perturbations du sommeil, dont l’intégrité est cruciale pour le développement neuro-comportemental.

Objectifs

Nous étudions dans ce travail les effets de l'exposition au tabagisme maternel in utero sur la structure du sommeil chez le nouveau-né prématuré.

Méthodes

Une polysomnographie nocturne a été réalisée chez 39 nouveau-nés prématurés (âge post-conceptionnel : 33,9±6,0 semaines). 3 groupes ont été constitués : des enfants non exposés au tabagisme in utero (groupe témoin), exposés à moins de 10 cigarettes par jour (groupe S-) ou à plus de 10 cigarettes par jour (groupe S+). La fréquence et les durées de sommeil agité (SA), sommeil calme (SC), sommeil indéterminé (SI) et de veille intra-sommeil (VIS) ont été enregistrées.

Résultats

La fréquence de changement de stade de sommeil n’était pas modifiée par l’exposition tabagique prénatale. Cependant, nous avons observé une diminution du temps total de sommeil (-18% ; p<0,001) dans le groupe S+ qui résultait d’une augmentation de la fréquence des épisodes de VIS (+40% ; p=0,019). La proportion de SA était plus importante dans le groupe S+ que dans le groupe témoin (+15%, p=0.012), principalement au dépend du SC (-34% ; p=0,024).

Discussion

Nos résultats suggèrent une maturation anormalement rapide du sommeil (diminution du temps total de sommeil, augmentation de la proportion de SA) chez les nouveau-nés prématurés exposés à plus de 10 cigarettes par jour pendant la grossesse. Les modifications observées ici à 34 semaines d’âge post-conceptionnel surviennent normalement plus tard au cours du développement (39-41 semaines d’âge post-conceptionnel).

Conclusion

Ces résultats soulèvent la question des répercussions de ces perturbations du sommeil (au cours d’une étape critique dans le développement cérébral) sur le devenir neuro-comportemental de ces enfants.

Mots Clés

Neurophysiologie
Environnement
Journées de Neurologie de Langue Française - 52 avenue des Vosges - 67000 Strasbourg