Envoyer  imprimer

Abstract : /fr/jnlf/Abstract/2008/abs-20080430-092114-5669

Journées de Neurologie de Langue Française

Les céphalées primaires de l’enfant et l’adolescent : étude hospitalière multicentrique

Auteurs :

  1. Dominique PARAIN (Rouen, France)
  2. CUVELLIER (Lille, France)
  3. VALLÉE (Lille, France)
  4. DONNET (Marseille, France)
  5. GUEGAN-MASSARDIER (Rouen, France)
  6. NACHIT-OUINEKH (Marly-le-Roi, France)

Résumé :

Les céphalées primaires ont une prévalence comprise entre 24 et 88% chez l'enfant mais restent imparfaitement caractérisées. Préciser la sémiologie, la répartition diagnostique et la concordance avec la classification proposée par l’International Headache Society en 2004 (ICHD-II) des céphalées primaires de l’enfant et l’adolescent. L’étude, au moyen d’un questionnaire préétabli, a inclus les céphalées primaires de l’enfant et l’adolescent (2-16 ans) consultant pour la première fois dans 22 services de neuropédiatrie en France entre novembre 2005 et mai 2006. 398 avaient un seul type de céphalées. L’enfant souffrait de céphalées bilatérales (78.1%), frontales (62.4%), pulsatiles (56.1%), avec des signes d’accompagnement (84.4%) et une pâleur (79.6%) depuis 2.3 ans. Elles interféraient avec les activités quotidiennes dans 86.3% et leur durée était inférieure à 4 heures dans 58.0% des cas. 34.1% des enfants avaient des antécédents personnels de syndromes périodiques et 73.4% des antécédents familiaux de migraine. L’étude permet de dégager un profil-type de l’enfant consultant dans un service de neuropédiatrie pour des céphalées primaires. Si on considère la répartition des diagnostics, la majorité (79%) des patients rentrent dans l’une des catégories de migraine de l’ICHD-II (ICHD-II 1.1 à 1.6). La concordance entre diagnostic clinique et diagnostic selon l’ICHD-II va de bonne (¦Ê compris entre 0.6 et 0.8) à excellente (¦Ê > 0.8). La migraine est le diagnostic le plus fréquent parmi les enfants ayant consulté. La classification de l’IHS est applicable en pratique clinique et la concordance avec le diagnostic clinique satisfaisante.

Intervenants :

  • Responsable : Dominique PARAIN