Jnlf
Envoyer
 
imprimer

JNLF TV 2014 > Interviews

  • Cliquez
    sur la vignette pour accéder à la vidéo
  • Claude MEKIES
  • Jean POUGET
  • Alain DESTEE
  • Catherine STEPHAN
  • Olivier GODEFROY
  • Pierre CLAVELOU
  • Jean-Philippe CAMDESSANCHE
  • Christine TRANCHANT
  • Catherine THOMAS-ANTERION
  • Emmanuelle LE PAGE
  • Claude MEKIES - Béatrice JENNY
  • Laure MICHEL
  • Jean PELLETIER
  • Marc DEBOUVERIE
  • Pierre LABAUGE
  • François CHOLLET
  • Pierre POLLAK
  • Gilles EDAN
  • Sandra VUKUSIC
  • Jérôme DE SEZE
  • Valérie DUFOUR
  • Jean-Philippe AZULAY
  • Sophie DRAPIER
  • Jean-Denis TURC
  • Abdenour DJELLAOUI
  • Cécile DONZE
  • Edouard HIRSCH
  • Jean POUGET

 

Claude MEKIES (Toulouse) | Président de la FFN

La Fédération Française de Neurologie et le DPC

La Fédération Française de Neurologie (FFN) est l’organe professionnel de la Neurologie. Dans ces statuts sont inscrits la mise en place de la formation médicale continu post universitaire actuellement représentée par le Développement Professionnel Continu (DPC).
La FFN fait le point sur l’état d’avancée des DPC en 2014.

Remonter

Jean POUGET (Marseille) | Président par intérim de la SFN

La Société Française de Neurologie

Les principales actions de la SFN en 2014, réunions nationales et internationales.

Remonter

Alain DESTEE (Lille)

Trouble de la posture : quand demander un avis chirurgical ?

Le traitement médical des troubles de la posture n’a pu que partiellement bénéficier des progrès récents concernant leur physiopathologie. Le Neurologue peut heureusement espérer aujourd’hui de nouvelles propositions chirurgicales que les techniques d’exploration moderne rendent possibles.

Remonter

Catherine STEPHAN (Mulhouse) | Présidente du CLO

Présidente du comité local d’organisation, il est important de rappeler le rôle de ce comité à toutes les étapes clés du processus de programme : cours d'enregistrement, ateliers, conférence plénière. Capitale Alsacienne, capitale européenne, Strasbourg est pendant trois journées et demie, la capitale de la neurologie francophone.

Remonter

Olivier GODEFROY (Amiens)

Intérêt du MMSE et du MOCA

Le Montréal Cognitive Assessment ( MOCA ) est un test de repérage de troubles cognitifs qui évalue davantage les fonctions exécutives que le classique MMSE. Malgré une supériorité statistique du MOCA sur le MMSE, pour repérer les troubles cognitifs post AVC, le taux de faux négatif reste important et impose un bilan neuropsychologique complet chez tous les patients AVC à risque de troubles cognitifs.

Remonter

Pierre CLAVELOU (Clermont-Ferrand) | Président des JNLF

Strasbourg sera probablement un très bon cru des JNLF 2014 : programme homogène, et brossant très largement les différents pans de la neurologie, interactivité, qualité de l'accueil du comité local d'organisation en sont les mots clés. La structure est prête pour l'évolution du développement professionnel continu, médical ou paramédical, en suivant les règles préconisées par la Fédération Française de Neurologie.

Remonter

Jean-Philippe CAMDESSANCHE (Saint-Etienne)

CPK élevées : quel bilan ?

Devant un dosage de CK augmenté il faut recontrôler au repos, chercher de principe une pathologie  thyroïdienne, éliminer un problème de iatrogénie  puis orienter vers un centre de référence à la recherche d'une pathologie musculaire avérée.

Remonter

Christine TRANCHANT (Strasbourg)

Programme des journées d'enseignement supérieur de Neurologie.

 

Remonter

Catherine THOMAS-ANTERION (Lyon)

Quels outils pour quelles mémoires ?

L'entretien clinique de la mémoire guide le choix de l'outil, sélectionné pour répondre à une hypothèse diagnostique. Le choix est conditionné pour les caractéristiques du test notamment les données concernant l'encodage, la consolidation et la récupération du matériel. Tout bilan, y compris standardisé, doit être analysé de façon singulière.

Remonter

Emmanuelle LE PAGE (Rennes)

Traitement oral des poussées de sclérose en plaques

COPOUSED est une étude montrant l'absence d'infériorité du traitement des poussées de sclérose en plaques lorsque les corticoïdes sont administrés à forte dose par voie orale comparé à la voie intraveineuse.

Remonter

Claude MEKIES (Toulouse) | Béatrice JENNY (Lampertheim)

SETE

Aspects conceptuels : acceptation de la maladie. Adhésion au traitement et déterminant de cette adhésion sont débattus lors de cette session d’éducation thérapeutique du patient.

Explications de l’intérêt thérapeutique

Explications de l'intérêt thérapeutique même lors d'initiation de traitement de fond pros. Informations de l'aide d'un réseau de santé SEP, d'une infirmière référente SEP dans la prise en charge de la maladie chronique.

Remonter

Laure MICHEL (Nantes)

Sclérose en plaques, grossesse et traitement de fond

Conduite à tenir des traitements de fond lors de la grossesse.
Protocole FIV à utiliser chez les femmes atteintes de SEP.

Remonter

Jean PELLETIER (Marseille)

Contre la ponction lombaire lors d'une suspicion de SEP

La ponction lombaire n'est plus indispensable au diagnostic de SEP. Elle reste recommandée dans les formes progressives de SEP et s'il existe des atypies.

Remonter

Marc DEBOUVERIE (Nancy)

Pour la ponction lombaire lors d'une suspicion de SEP

Plus le diagnostic de SEP est fait tôt, plus la nécessité d'avoir une excellente concordance entre la clinique, l'IRM et la biologie est nécessaire. Attention aux diagnostics par excès.

Remonter

Pierre LABAUGE (Montpellier)

Les ateliers de substance blanche

Les ateliers des pathologies de la substance blanche ont pour objectif d'analyser des maladies démyélinisantes acquises ou héréditaires.

Remonter

François CHOLLET (Toulouse)

Médicaments et récupération fonctionnelle après un AVC

Parmi les médicaments du post AVC seuls les IRS ont montré une efficacité clinique. Des essais internationaux à grande échelle sont en cours. Leurs résultats seront connus dans les années qui viennent.

Remonter

Pierre POLLAK (Genève)

Parkinson Synthèse et perspective

Commentaires sur la définition actuelle de la maladie de Parkinson. Indications du traitement chirurgical des formes génétiques de Parkinson.

Remonter

Gilles EDAN (Rennes)

Réseaux SEP

J’ai apprécié le travail de recherches cliniques porté par les réseaux SEP qui conduit à changer notre pratique. Le réseau SEP Bretagne démontre une efficacité équivalente de la prise orale ou intraveineuse des corticoïdes incitant à un traitement ambulatoire des poussées à l’avenir. Le réseau Alsace SEP démontre le risque de réactivation inflammatoire de la SEP lorsqu’une fenêtre thérapeutique supérieure à 3 mois est effectué, incitant à l’abandon de toute fenêtre thérapeutique lorsque le traitement passe de Tysabri ou Gylénia.

Remonter

Sandra VUKUSIC (Lyon)

SEP Prise en charge thérapeutique après la grossesse

Depuis l’étude PRIMS, se pose la question de la possibilité d’empêcher la survenue d’une poussée dans le post partum. Les immunoglobulines intraveineuses et la méthylprednisolone pourraient être des pistes intéressantes mais le niveau de preuve actuel de leur intérêt est insuffisant. Les stéroïdes sexuels et en particulier la progestérone n’ont pas montré d’efficacité dans un essai randomisé bien conduit. La reprise précoce d’un traitement de fond ne permet pas en général de prévenir cette poussée, du fait de leur délai d’action. Seul le natalizumab pourrait avoir une place, chez les patients ayant des évolutions plus inquiétantes.

Remonter

Jérôme DE SEZE (Bordeaux)

Pièges...devant une névrite optique atypique

Les névrites optiques font évoquer le plus souvent une SEP mais les diagnostics différentiels et les pièges diagnostics sont nombreux. Notre exposé a porté sur la confirmation du caractère inflammatoire de la névrite optique et sur les diagnostics à évoquer en dehors de la SEP.

Remonter

Valérie DUFOUR (Strasbourg)

Le fascinant monde physique et social des corvidés

Les compétences cognitives des corvidés sont souvent comparées à celle des primates non-humains. Certes ces résultats sont prometteurs mais ne démontrent pas encore que les corvidés puissent avoir une théorie de l'esprit ou même une empathie comme chez les humains.

Remonter

Jean-Philippe AZULAY (Marseille)

Atelier Camptocormie

Camptocormie : diagnostics et prise en charge des causes centrales et périphériques.

Remonter

Sophie DRAPIER (Rennes)

Résultats de l'étude Optipump à 6 mois

La pompe à apomporphine améliore la qualité de vie à 6 mois des patients parkinsoriens fluctuants de façon significative sur la FDQ39 et la CGI. La tolérance notamment cutanée et psychocomportementale est bonne, permettant de positionner cette thérapeutique comme une alternative de choix à la stimulation cérébrale profonde.

Remonter

Jean-Denis TURC (Marseille)

Président de l'Association des Neurologues Libéraux de Langue Française

Poursuivre et développer l'action de l'ANLLF. Travailler en partenariat avec les centres hospitaliers. Etre un membre actif (ANLLF) et JNLF (formation des neurologues) et de la FFM (représentation des neurologues).

Remonter

Abdenour DJELLAOUI (ALGERIE)

Tournoi des Jeunes Talents

C'était un pur moment de plaisir de jouer et d'être au contact de nos ami(e)s les maghrébins et les français. Toutes les équipes étaient bonnes, le facteur chance était décisif. Pour nous, le but était de ne pas perdre les points gagnés et, de surtout gérer le score. Enfin, je remercie tous ceux qui ont contribué de près ou de lion à l'organisation, à notre participation ainsi qu'à notre victoire.

Remonter

Cécile DONZE (Lille)

Détecter les signes d'évolution de la maladie SEP dans la vie quotidienne

Les symptômes de la SEP peuvent gêner les patients dans les activités de la vie quotidienne et doivent être dépistés précocement afin de proposer des traitements adaptés.

Remonter

Edouard HIRSCH (Strasbourg)

Epilepsies et crises chez le sujet âgé

L'approche classique de la neurologie basée sur l'interrogatoire et l'observation est toujours d'actualité en «Malaisologie».

Remonter

Jean POUGET (Marseille)

Président du Comité Local d'Organisation 2015

Remonter



Journées de Neurologie de Langue Française - 52 avenue des Vosges - 67000 Strasbourg