Jnlf
Envoyer
 
imprimer

Interviews Jnlf-TV 2012

Mercredi 04 Avril

 

 

Les JNLF à Nice

C. DESNUELLE (Nice)

Résumé :
Nice accueille pour la première fois les JNLF. Terre hospitalière, hôte naturel de congrès, cette levée des journées de formations se révèlent une réussite par l’effort du comité local d’organisation, en relation étroite avec la structure JNLF.

Existe-t-il des biomarqueurs dans la SLA ?

J-P. CAMDESSANCHE (St-Etienne)

Résumé :
La gravité de la SLA, sa vitesse d’évolution et son délai diagnostique d’un an rend très important la recherche de biomarqueurs. Les travaux récents sont encourageants avec une meilleure utilisation de la neurophysiologie pour le diagnostic et un nouveau marqueur génétique sur le chromosome 9.

Fibrillation auriculaire : diagnostic et prise en charge en 2012

M-H. MAHAGNE (Nice)

Résumé :
La fibrillation atriale est la première étiologie d’AVC cardio emboliques, pourvoyeuse d’infarctus graves.  Faire le diagnostic d’un FA est un enjeu thérapeutique majeur car le traitement anti coagulant réduit les récidives de 64% et les nouveaux anticoagulants devraient diminuer les complications hémorragiques. Il convient de détecter la FA précocement et au moins pendant les quatre premiers jours de l’AVC.

Quels traitements de fonds disponibles et pour quelle efficacité ?

D. ADAMS (Paris)

Résumé :
Nouveau traitement de fond des neuropathies amyloides familiales (NAF) ayant reçu l’AMM : Vyndaqel ; efficacité pour ralentir la progression de la maladie ; indication : NAF symptomatique de stade 1, par neurologue hospitalier.

Traitements hyperaigus de l’infarctus cérébral

I. SIBON (Bordeaux)

Résumé :
L’actilyse demeure un traitement de référence dans les premières heures de l’ischémie cérébrale. Un élargissement de ces indications pourrait être obtenu en levant les verrous historiques représentés par exemple par l’âge, ou les symptômes mineurs. Le contrôle de la tension et de la glycémie est par ailleurs un élément déterminant mais les moyens optimaux de leur prise en charge ne sont pas encore déterminés.

Arbre décisionnel devant une plainte d’hypersomnie

C. PETIAU (Strasbourg)

Résumé :
Les hypersomnies centrales sont des pathologies liées à une déficience des systèmes centraux de l’éveil. Pour la narcolepsie, le diagnostic repose sur le test itératif de latence d’endormissement, précédé d’une polysomnographie. Pour l’hypersomnie idiopathique, ce bilan devra être suivi d’une polysomnographie de 24 heures sans restriction de sommeil.

Démence fronto-temporale : les nouveaux critères diagnostic

V. DERAMECOURT (Lille)

Résumé :
De nouveaux critères de démence frontotemporale ont été publiés en 2011. Ils permettent une identification plus précoce des patients atteints de cette maladie neurodégénérative.

Outils de diagnostic et d’évaluation de l’aphasie

D. BENICHOU (Nantes) - C. FLAMAND-ROZE (Bicêtre)

Résumé :
Outils de détection précoce et de diagnostic de profils d’aphasie pour les orthophonistes et les non spécialistes en charge des aphasies consécutives à un AVC.

Journées de Neurologie de Langue Française - 52 avenue des Vosges - 67000 Strasbourg